MARS

Notre fiction part d’une invitation.


Fritz Zorn aurait convié chez lui, dans son appartement transformé en théâtre des opérations, des gens qu’il aurait côtoyé, de près ou de loin, de l’enfance à sa trentaine d’aujourd’hui.

Fritz Zorn se meurt.

En guise d’adieu, comme avant une exécution, il nous offre sa dernière prise de parole publique. Parole qui précèdera le mutisme et le silence qui conviennent au départ des hommes seuls.

Nous, public, sommes convoqués à une expérience :
L’oraison funèbre orchestrée par le vivant.
Un homme seul face à la mort, s’ouvre, se regarde et s’exprime avec la volonté d’atteindre la clarté en passant par le feu.

Tel un acteur devant un rôle, Zorn plonge en lui, cherche les nœuds, refait son trajet pour comprendre, pour savoir par où cela passe et enfin, pour dire.
Faire de sa mort une œuvre d’art.
Il s’agit d’une vivisection et pour l’acteur (Thibault Perrenoud) qui jouera l’auteur (Fritz Zorn), cela implique la mise en jeu de toute la personne.
L’acteur sera le traducteur. Sans pudeur, il devra baisser la garde.

Mars est l’histoire d’une névrose. C’est l’écriture d’une biographie à vue.
Notre projet est de rendre compte de cette introspection.
Pour Zorn la maladie fait office de déclencheur, elle injecte de la vie.
A partir du moment où il nomme le mal dont il souffre, il se redéfinit au monde.
Il en vient à repenser son évolution : sa naissance, son enfance, son adolescence et sa vie d’adulte « qui n’a rien vécu ».

Avec l’humour qui est le rempart le plus solide face à la mort, il dissèque le monde, fouille et remue la putrescence immonde qui se cache derrière les façades d'une société aseptisée.

L’âme à nu, blessée, l’homme « se déclare en état de guerre totale. »
Et il n’épargnera personne dans ce jeu de la vérité car sa tâche est de se délivrer du tourment écrasant de son passé.

Par la structure du texte d’origine et à l’image de Fritz Zorn qui se définit comme un être « divisé en trois parties », le travail dramaturgique de Mars s’est construit sur ce principe de trinité, triptyque :

1er Episode – Mars en exil :

2ème Episode – Ultima Necat :

3ème Episode – Le Chevalier, la Mort et le Diable :

Télécharger le dossier du spectacle

Naviguez vers les autres spectacles : Mars / Le Misanthrope / Gibiers du temps / Big Shoot / Théatre du mépris 3 / Imaginez Maintenant Matériaux / Pour un oui ou pour un non La Mouette